Egalité, égalitarisme et... propagande

Nous avons presque tous, et j’en suis, trouvé ce petit crobar fort sympathique sans trop nous arrêter au commentaire rédigé par ailleurs dans la langue de l’Empire.  Grosse erreur !!!  Que dit ce commentaire ? → « equality doesn't mean justice », soit « l’égalité ne signifie pas justice » en suggérant par le dessin que le principe d’égalité engendre l’injustice. Ce message est on ne peut plus… pernicieux !


Le dessin, seul, dit tout autre chose et c’est là que se niche toute la perfidie de l’auteur. Avant même le commentaire c’est le dessin qui est perçu en premier et celui-ci ne peut entraîner que l’approbation de cette part d’idéalisme qui sommeille en chacun d’entre nous puisqu’il met en scène la devise « à chacun selon ses besoins ». Voila de quoi créer un a priori favorable pour, ensuite, appréhender le texte.

C'est donc par détournement et via une analogie douteuse qu'est instillée l’idée que l’égalité est source d’injustice. Si, en effet, le dessin de gauche montre une répartition égalitariste des moyens, ici une caisse pour chacun, il ne montre en rien une réponse égalitaire aux *besoins* de chacun, le grand garçon n’ayant que faire de sa caisse alors que le petit souffre de ne pas en disposer. Serait-ce faire preuve d'équité que d’offrir une paire de baskets à tous même aux culs de jatte ?...

L’égalité bien pensée au niveau sociétal ne consiste évidemment pas à donner à tous « les mêmes moyens » mais « les mêmes possibilités » en fonction de chacun. Cette égalité idéale ne cherche dès lors pas à niveler les individus et les peuples mais se met au contraire au service des différences.